Latest Posts

Sorry, no posts matched your criteria.

Stay in Touch With Us

Odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore.

Email
magazine@example.com

Phone
+32 458 623 874

Addresse
302 2nd St
Brooklyn, NY 11215, USA
40.674386 – 73.984783

Follow us on social

COMMUNIQUE 14-11-2019 INDEMNITE DE FEU ET CONDITIONS DE TRAVAIL LE COMPTE N’Y EST PAS

TELECHARGEZ le COMMUNIQUE 14-11-2019 INDEMNITE DE FEU ET CONDITIONS DE TRAVAIL LE COMPTE NY EST PAS

Le 14 novembre 2019, le SNSPP-PATS a participé à une réunion de concertation portant principalement sur la revalorisation de l’indemnité de feu, en présence de Christophe Castaner (ministre de l’Intérieur), Laurent Nunez (secrétaire d’Etat auprès de ministre de l’Intérieur), Dominique Bussereau (Président de l’ADF) et Olivier Pavy (représentant de l’AMF).

Au terme des débats et discussions budgétaires évoqués par les employeurs, le ministre de l’Intérieur nous a proposé le projet suivant :

  • Revalorisation catégorielle de l’indemnité de feu :
  • 24% pour les agents de la catégorie C (+5%)
  • 23% pour les agents de la catégorie B (+4%)
  • 20% pour les agents de la catégorie A (+1%)
  • 19% pour les agents de la catégorie A (+0%)
  • Cette revalorisation pourra être conditionnée à la capacité financière de chaque SDIS

Le SNSPP-PATS s’oppose aux deux principes proposés : catégorisation et conditionnement financier.

  • Catégorisation: nous avons rappelé au ministre de l’Intérieur que même des officiers décèdent en services commandés
  • Conditionnement financier: les inégalités entre les territoires existent déjà, les accentuer avec l’indemnité de feu est inacceptable.

Nous proposons dans le cadre de la négociation :

  • Indemnité de feu à 28% pour tous,
  • Echelonnement de cette augmentation possible mais fixé par décret,
  • Revalorisation sans délai de l’indemnité de responsabilité conformément à l’accord « parcours professionnels, carrières et rémunérations »

Nous continuerons à travailler activement à la prise en compte de ces revendications.

 

Poster un commentaire